Accueil /Informations générales / Agenda mensuel / Activités / Sacrements / Histoire / Pour nous écrire


CLIQUEZ ICI pour effectuer directement en ligne par Internet
un versement de solidarité au CCFD


Voir le site national du CCFD


Le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement), Partenaire pour un monde de paix


Présentation du CCFD

En 1960, la FAO, le secteur de l’ONU qui s’occupe de l’agriculture, lance un SOS pour la lutte contre la faim dan le monde. Le pape Jean XXIII engage alors l’Église à s’investir dans cette campagne et les évêques de France créent le Comité Catholique contre la faim (CCF).

Très vite, une évidence s’impose : la lutte contre la faim passe par le développement des populations concernées, et en 1966, le CCF devient le CCFD, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement.

15 000 projets de développement

Aujourd’hui le CCFD est le rassemblement de 29 mouvements et services d’Église (ACO, MCR, ACE, scouts, etc.). Largement ouvert à toutes les questions du monde moderne, il adapte sans cesse son action aux évolutions sociales, économiques, politiques qui se manifestent dans le cadre de la mondialisation.

En 42 ans, 15 000 projets de développement réussis ont été réalisés dans 80 pays. Depuis quelques années, il poursuit une réflexion sur la Paix et plus précisément en 2003: « Pour garantir la Paix, prévenir les conflits ». Il est essentiel que chacun soit persuadé que construire la paix ne relève pas d’un vœux pieu, ni de l’utopie, ni d’autres, mais d’un appel concret à l’action. « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix » disait le Christ à ses disciples. En recevant la Paix, le disciple reçoit tout.

En donnant la Paix, Jésus donne tout. Pour progresser dans la Paix, l’humanité pourra - t - elle compter sur ceux qui ont reçu le Christ?

La Paix n’est pas inaccessible, c’est ainsi que :

- le dialogue entre les cultures, c’est chercher la Paix dans la diversité, c’est aussi faire de chaque différence un outil de dialogue.

- Le commerce équitable, c’est respecter le travail et la dignité des petits producteurs, c’est aussi favoriser la justice sociale, facteur de paix.

- Combien d’autres actions sont à la portée de chacun?

 

La Paix est l’affaire de tous.

Avec le CCFD soyez « Partenaire pour un monde de Paix »