1 - POPULATION

26 000 habitants (28 ème/36 communes des Hauts de Seine en nombre d'habitants)

- Jusqu'en 1929 : quartier de Gennevilliers (maraîchers + chantiers navals)
- 1929 : Villeneuve devient une ville à part entière (1 000 habitants). Voir l'histoire de la ville.
- 1954 = 4 035 habitants
- 1961 = 13 500 habitants (croissance rapide : + 9 500 habitants en 7 ans). Construction des cités "Emmaüs" , "Terre et famille", "Chaillon", la "Banane".
- 1968 = 22 715 habitants (croissance rapide : + 9 200 habitants en 7 ans !). Construction de "La Caravelle".
- 1975 = 23 691 habitants
- 1982 = 23 906 habitants
- 1990 = 23 824 habitants (début de la baisse provisoire de population)
- 1999 = 22 156 habitants ( - 1 688 habitants en 9 ans soit -7%).

- 2000 = arrivée des premiers habitants du quartier Villerenne (construit à la place des anciens chantiers navals)

- 2006 : 24 732 habitants

- 2016 : population d'environ 26 000 habitants

2 - URBANISME ET LOGEMENTS

- Ville constituée de 7 ou 8 grands ensembles de 1000 à 3000 personnes, dont 2 sont considérés comme des grands ensembles "sensibles" dans tous les plans nationaux
- 80% de locataires et 20% de propriétaires
- 52% sont des logements sociaux (HLM, …)

- Efforts depuis 2000 de rénovation de certains de ces grands ensembles

La population de Villeneuve est celle qui déclare les revenus les plus faibles des Hauts de Seine


Villeneuve est la ville la plus pauvre du département le plus riche de France.

4 - COMMENT VENIR A VILLENEUVE ET A ST JOSEPH?

Villeneuve se trouve dans la boucle Nord de la Seine entre St Denis et Gennevilliers.

a) Par l'autoroute A86 : 2 sorties Villeneuve-la-Garenne

b) Par la route: il faut aller au Pont de l'Ile St Denis qui traverse la Seine au niveau de l'Ile St Denis

c) Par le train : train direct Gare du Nord /St Denis puis traverser la Seine au niveau de l'Ile St Denis

- soit à pied (20 minutes)

- soit par le TRAM T1

d) Par le RER C: descendre à la gare de Gennevilliers puis aller à Villeneuve en longeant le Parc des Chantereines
- soit à pied (20 minutes)

- soit par le TRAM T1

e) Par le METRO + BUS : descendre au métro "Mairie de St Ouen" puis prendre le bus n°137 jusqu'à Villeneuve (25 minutes)

f) Par le TRAMWAY T1

L'église St Joseph se trouve à 100 m de la mairie au centre ville.
5, boulevard Charles de Gaulle 92390 Villeneuve - la - Garenne
Téléphone : 01 47 98 11 41


Rapide histoire de la ville

Une passerelle

En Octobre 1844, Villeneuve-la- Garenne s'est trouvée désenclavée par l'inauguration de deux passerelles suspendues, en fils d'acier , jetées sur la Seine à l'endroit où maintenant, se trouve le pont de Villeneuve-la- Garenne qui a été inauguré en 1903.

Dès 1893, l'idée de séparation de la commune de Gennevilliers était venue aux Villenogarennois. Pétitions, démarches, actions diverses se multi- pliaient.

Ce n'est que par décret du 27 Avril 1929 que Villeneuve-la-Garenne fut érigée en commune distincte.

Une première artère fut créée appelée Avenue de Gennevilliers. Aujourd'hui: Avenue de Verdun.

Du sable,

La destinée de Villeneuve-la-Garenne prit un sens inattendu, car on découvrit bien vite une source de grand revenu : à très peu de profondeur, il y avait du sable et du beau sable; si près de Paris, la demande de sable était formidable. Le sol fut fouillé à grande profondeur, et dans ces immenses trous l'eau monta et, séjourna, ce fut une vaste étendue de grande lacs silencieux.

... et des gravats!

Puis ce fut une opération de remblayage, tous les gravats, les détritus, les démolitions, la terre de la région parisienne vinrent échouer à Villeneuve-la-Garenne !

Un plan d'urbanisme fut mis en place et avantagea " le pays", le sauvegarda et le développa.

Ce plan fut très séduisant ...

Puis une ville neuve

Et Villeneuve-la-Garenne devint vraiment une "Ville neuve ". Entre 1955 et 1961 aménagement de la zone sud principalement ("Emmaüs" , "Terre et famille", la "Banane"). La zone Nord se développe aussi avec les bâtiments "Chaillon" et la fin de la construction de la "Caravelle" en 1967, en 2000 c'est l'implantation du "quartier Villerenne".

Texte de Marcel JOLY (2002)


Voir l'histoire de la paroisse